Retour à Oecuménisme

Retour à l'accueil

Journée Mondiale de Prière 2007 Paraguay

«Unis sous la tente de Dieu »

Prélude
Trois femmes s’avancent en portant un tissu bleu et un bâton pendant qu’on entend une musique de harpe paraguayenne en sourdine. Avec le bâton et le tissu, elles représentent l’entrée d’une tente, en soulevant le tissu par le milieu et en tenant les deux extrémités de chaque côté.

Une : Il est merveilleux d’avoir l’assurance que Dieu nous accueille partout et chaque fois que nous nous réunissons au nom du Seigneur pour prier. La tente de Dieu s’étend à tous les endroits de la terre où nous célébrons la Journée Mondiale de Prière préparée par les femmes du Paraguay.

Les trois femmes posent le bâton et se rapprochent, elles étendent le tissu sur leurs épaules comme un manteau.

Une : Chaque fois que nous inclinons la tête pour prier, il est merveilleux de sentir la présence de Dieu qui nous couvre comme un immense manteau. Nous savons que nous sommes uni(e)s sous la protection de Dieu, à toutes celles et à tous ceux qui participent à cette célébration.
Les trois femmes s’agenouillent dans un esprit d’adoration et de prière.

Une : Adorons notre Dieu ! Adorons-le en esprit et en vérité !
Que notre unité grandisse au moment où nous prions et chantons ensemble durant cette célébration.

Paroles de bienvenue par les femmes du Paraguay 
Chant
 
Animatrice : Depuis le Paraguay, au cœur de l’Amérique du Sud, nous vous saluons et vous souhaitons la bienvenue au nom de Jésus Christ, notre Seigneur.
Une : Le Paraguay : un pays de collines et de plaines sous un ciel bleu, où coulent de nombreuses rivières et cascades, un pays aux espèces de plantes et d’animaux uniques au monde.
Une : Le Paraguay : un pays au climat subtropical favorable à une végétation exubérante dans toute la palette étincelante des verts, d’arbres typiques dont les fleurs roses, jaunes et blanches colorent le paysage.
Une : Le Paraguay, un pays où les routes de terre rouge contrastent avec le vert de la végétation, où l’on peut encore voir des bœufs tirant de lentes charrettes sur lesquelles de modestes paysans transportent leurs produits.
Une : Le Paraguay, un pays où les toits des maisons sont couverts de tuiles oranges ou de chaume. Sous leur abri les familles se réunissent pour partager la boisson traditionnelle, le téréré.
Une : Le Paraguay : un pays d’une très grande variété d’art et d’artisanat, de riches traditions de danse et de musique, en particulier la harpe paraguayenne.
Une : Le Paraguay : le pays où des femmes aux doigts experts et agiles fabriquent la dentelle de Nanduti, sorte de toile d’araignée aux motifs variés, faite de nombreuses pièces assemblées pour former un tout.
A ce moment-là, dévoiler la pièce centrale du Nanduti.(prononcer Gnandouti, i accentué)

Appel à la Prière
Animatrice
 : Avec les femmes du Paraguay, nous vous invitons d’un cœur joyeux à célébrer Dieu, notre créateur, et à reconnaître son autorité sur toute la création. Souvenons-nous avec reconnaissance qu’en Jésus Christ nous sommes tous enfants de Dieu par la foi, accomplissant ainsi la promesse faite à Abraham et à Sarah. Souvenons-nous que seule la puissance de Son Esprit Saint peut ,avec toutes nos diversités, nous unir pour former Son corps, l’Église.
C’est pourquoi nous nous saluons en Guarani, l’une des deux langues officielles du Paraguay en disant :
Nandejara tanderovasa ! (prononcé gnandehara tanderovasa, h aspiré et s dur) ce qui signifie : que Dieu vous bénisse.

Chant :

Prière d’invocation

Voix 1 : Nous sommes rassemblé(e)s au nom de Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit.Amen
Voix 2 : Bénis le Seigneur, ô mon âme. Seigneur mon Dieu, Tu es si grand.
Tous : Tu es vêtu de splendeur et d’éclat, drapé de lumière comme d’un manteau.
Voix 2 : Bénis le Seigneur, ô mon âme. Seigneur mon Dieu, Tu es si grand.
Tous : Tu déploies le ciel comme une tente (Psaume 104,1-2 - TOB)
Animatrice : Ensemble, nous prions.
Père céleste que nous aimons, Tu nous as créés et protégés
Tu étends le ciel comme une tente
Et Tu nous assembles comme les pièces d’une dentelle de nanduti.
Nous Te demandons : aide-nous à nous réjouir en Ta présence et à Te célébrer en esprit et en vérité. Nous Te prions, Seigneur, que Ta puissance agisse parmi nous et que Ton esprit d’unité soit avec nous quand nous prions et chantons, quand nous lisons et proclamons Ta Parole. Amen

Chant 
Prière de remerciement
 
Animatrice : Seigneur Dieu, nous Te remercions pour Jésus Christ, Ton fils bien-aimé, qui nous a réconciliés avec Toi par sa mort sur la croix et sa résurrection d’entre les morts, et qui nous unit en un seul corps par Ton Saint Esprit. C’est ainsi que nous pouvons devenir membres de Ton Église malgré notre appartenance à différents peuples, cultures et langues.

Répons: Rendons grâces au Seigneur
Voix 1 : Nous Te remercions pour toutes celles et tous ceux qui, à travers le monde, se rassemblent aujourd’hui pour célébrer la Journée Mondiale de Prière, élevant ensemble vers Toi leurs voix et leurs cœurs en communion avec les habitants du Paraguay.
Voix 2 : Nous Te remercions pour les femmes et les hommes qui, partout dans le monde, sont prêts à Te servir là où Tu les appelles.
Répons : Rendons grâces au Seigneur
Voix 3 : Nous Te remercions pour Ta présence et Ta protection, même dans les périodes sombres de l’histoire de notre pays.
Voix 4 : Merci, Père, pour la fertilité de la terre du Paraguay, pour sa végétation exubérante, pour le soleil et les pluies abondantes qui font grandir et mûrir toutes choses, et nous donnent la nourriture que nous partageons dans nos maisons.
Répons: Rendons grâces au Seigneur
Voix 5 : Nous Te remercions pour toutes les générations qui vivent ensemble dans ce pays, enfants, jeunes, adultes et personnes âgées , tous ceux qui relèvent les défis de tous les jours avec courage et créativité.
Voix 6 : Nous Te remercions pour les familles qui, au Paraguay, maintiennent encore les valeurs de la famille élargie , pour la chaleur et l’hospitalité qu’elles prodiguent. Nous Te remercions pour les pères et les mères qui, partout dans le monde, guident leurs enfants sur Tes chemins, avec foi et sagesse.
Répons: Rendons grâces au Seigneur
Tous : Nous Te remercions parce que c’est par Ta grâce que nous pouvons vivre unis sous la protection de Ta tente. Amen.

Chant 
Confession des péchés et paroles de pardon.
Animatrice : « Si nous disons ‘nous n’avons pas de péché ‘, nous nous égarons nous-mêmes et la vérité n’est pas en nous. Si nous confessons nos péchés, fidèle et juste comme Il est, Dieu nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute iniquité. »(I Jean 1,8-9)
Voix 1 : Nous prions : Seigneur que nous aimons, nous confessons que notre foi est faible malgré l’expérience que nous avons faite de Ta fidélité, dans l’accomplissement de Tes promesses, depuis les jours d’Abraham et de Sarah jusqu’à nos jours.
Tous : Pardonne-nous, Seigneur, d’avoir choisi d’autres priorités.
Répons : Seigneur, aie pitié
Voix 2 : Notre Dieu, nous Te confessons que nous restons muets quand nous sommes confrontés aux enlèvements, aux actes de violence, aux luttes de pouvoir, à l’exploitation et à la corruption qui se produisent autour de nous jour après jour. Nous voyons que ces actes de violence nous détournent de Tes projets et nous empêchent de nous engager pour l’unité.
Tous : Pardonne-nous, Seigneur, d’avoir choisi d’autres priorités.
Répons : Seigneur, aie pitié
Voix 3 : Nous confessons que nous avons tous notre part de responsabilité dans la situation de notre pays où quelques-uns possèdent énormément et beaucoup d’autres ont si peu. Nous ne luttons pas pour l’égalité dans les relations entre hommes et femmes, ni pour l’égalité des chances dans le monde de l’éduction et du travail, ni pour le respect des droits des peuples indigènes.
Tous Pardonne-nous, Seigneur, d’avoir choisi d’autres priorités.
Répons : Seigneur, aie pitié
Voix 4 : Nous confessons que nous ne répondons pas de façon adaptée aux angoisses de nombreux enfants et adolescents obligés de travailler sans pouvoir aller à l’école, ce qui les rend plus vulnérables à l’alcoolisme, à la drogue et à la prostitution.
Tous Pardonne-nous, Seigneur, d’avoir choisi d’autres priorités.

Répons : Seigneur, aie pitié
Voix 5 Nous confessons que nous avons péché en mainte occasion par notre orgueil et notre égoïsme, en pensées, en paroles et en actes. Nous oublions que Toi, notre Dieu, Tu Te réjouis quand nous vivons ensemble en harmonie comme une seule famille unie sous Ta tente.
Tous Pardonne-nous, Seigneur, d’avoir choisi d’autres priorités.

Répons : Seigneur, aie pitié
Voix 6 : Nous Te confessons, notre Dieu, que, dans nos Églises, nous nous enfermons dans nos quatre murs au lieu de partager notre foi avec d’autres. Nous mettons davantage l’accent sur ce qui nous sépare plutôt que sur ce qui nous unit.
Tous Pardonne-nous, Seigneur, d’avoir choisi d’autres priorités.

Répons : Seigneur, aie pitié
Animatrice : Nous avons confiance que Dieu, dans son infinie bonté, nous libérera de notre faute « par le sang de son fils Jésus Christ qui nous purifie de tout péché » (1 Jean 1,7)
Chant :
Première lecture biblique : Genèse 18,1-15 (nous suggérons une lecture dialoguée de ce texte)
Animatrice : Dieu connaissait les pensées et les désirs de Sara.
De même, aujourd’hui, Dieu comprend et écoute les attentes et les requêtes des femmes du Paraguay et d’ailleurs (dévoiler une autre partie du nanduti) Voix du peuple paraguayen
(Pendant la lecture des différentes parties, on peut jouer une musique de harpe en fond sonore. A la fin de chaque passage, on dévoile une des pièces restantes du Nanduti. Le volume de la musique peut être augmenté dans l’intervalle entre deux paragraphes.)
Une femme de la campagne 
Mon nom est Demetria. Je viens de la campagne. Depuis ma plus tendre enfance, on m’a appris à être obéissante. J’ai grandi en croyant que je devais servir les hommes, d’abord mon père et mes frères, puis mon mari et mes fils.
Je ne suis pas allée à l’école au-delà des premières classes et je sais à peine lire et écrire. En silence, je supporte et j’assume tout cela. C’est mon mari qui gagne l’argent, alors il est convaincu que c’est à lui de tout décider dans la famille. Ce que je vis est tout à fait courant dans beaucoup de familles rurales, où la valeur propre de la femme n’est pas reconnue.
Une femme indigène 
Je m’appelle Susana. Je suis une femme Enxet, mariée avec 4 enfants. Je suis née et je vis toujours dans la partie paraguayenne du Chaco. Dans notre région, il n’y a ni électricité ni eau courante, il n’y a même pas d’hôpital. Pour nos récoltes, nous dépendons des pluies et, en période de sécheresse, nous souffrons beaucoup. Je suis contrariée de constater que tant de femmes indigènes sont illettrées, parce que nous aimerions tant étudier pour pouvoir enseigner et annoncer la parole de Dieu. Grâce aux Églises, nous avons pu récupérer les droits de propriété sur nos terres. C’est une grande bénédiction pour nous. Mais beaucoup d’indigènes n’ont toujours pas leur propre terre et vivent sans espoir.
Une enfant obligée de travailler
Mon nom est Angelica. Ma maison est faite de carton et de bouts de plastique, comme toutes les maisons de mon voisinage. Nous sommes 9 frères et sœurs. A 7 heures du matin, après avoir avalé mon bol de « cocido » (prononcer « ci » comme « thi » anglais), je me rends à l’école chrétienne où quelqu’un paie mes frais de scolarité, car je ne pourrais pas les payer moi-même. A midi, je peux manger à l’église, avec d’autres travailleurs de la rue. Je n’ai que 11 ans, mais je suis déjà experte en lavage de pare-brises, ce que je fais tous les après midis jusqu’au soir.
Une diplômée d’université 
Je suis Rosalba. J’ai eu la chance de faire des études universitaires. Mais pendant mes études à l’école primaire et secondaire, j’ai vu combien mes parents se sont sacrifiés pour que je puisse étudier. Quand je suis entrée à l’université, j’ai eu la chance de trouver un job, parce que mes parents n’auraient pas pu me soutenir davantage. J’ai eu le grand privilège de décrocher un diplôme. A présent, je suis pharmacienne et j’encourage constamment les jeunes à ne pas abandonner leurs études.
Une artiste
Je suis Anahi. Je suis née dans une famille de musiciens et j’ai commencé à jouer de la harpe paraguayenne avec mon papa quand j’étais petite fille. Je joue toujours d’oreille. Ma harpe m’a permis de voyager dans d’autres pays et de faire connaître la musique paraguayenne. J’ai découvert que la musique nous unit malgré toutes nos différences et nous aide à nous comprendre les uns les autres. La musique est un don de Dieu, je l’en remercie chaque jour.
Une femme artisan
Je suis Mercedes. Je suis dentellière de nanduti. C’est un art que nous avons appris de nos mères et grand’mères. Il existe cinquante-trois motifs différents. Préparer le cadre, le tissu et les fils, dessiner le motif, le tisser et enlever le tissu sans endommager le Nanduti, tout ceci représente beaucoup de travail, mais en fait, je ne gagne pas grand’ chose. Pour beaucoup de femmes, le Nanduti est comme le père de leurs enfants : grâce à lui, ils mangent tous les jours. J’aime cette activité parce que je peux la pratiquer à la maison, elle développe mes capacités tant intellectuelles que manuelles et apaise mon âme.

Animatrice : Nous prions
Nous Te remercions, notre Dieu, pour le témoignage vivant de ces femmes. Nous Te prions : soutiens- les dans leurs besoins et leurs combats quotidiens, dans la mise en valeur de leurs dons et de leur savoir-faire. (Ici, on devrait dévoiler la dernière pièce du Nanduti)

Seconde lecture biblique : Ephésiens 4,1-16
Chant : Il n’y a qu’un seul corps.
Méditation ou expériences d’Unité
Chant : Somos uni en Christo
Présentation de l’offrande
Offrande (musique de harpe)
(Si possible, l’assemblée peut se lever et déposer son offrande dans une corbeille placée près de l’autel de façon à voir les motifs du nanduti de plus près)

Prière de consécration de l’offrande
Prière d’intercession 
Animatrice
 : En communion avec l’Eglise universelle, uni(e)s sous la tente de Dieu, demandons à l’Esprit Saint de nous aider à persévérer dans l’intercession pour nos peuples.
Voix 1 : Nous prions pour que les gouvernants aient la sagesse d’agir avec justice.
Voix 2 : Nous prions pour que nous ne restions pas muets mais que nous dénoncions l’injustice, la violence et le mensonge.
Voix 3 : Nous prions pour que nous puissions marcher sur les routes de nos pays en paix et sans peur.
(Pause pour intercessions personnelles)

Répons
Voix 4 : Nous prions pour que ne nous emporte pas l’agitation de nos vies au point de ne plus remarquer ceux que nous excluons: les personnes âgées, les handicapés et les victimes de la guerre.
Voix 5 : Nous prions pour que nous n’élevions pas des murs de séparation entre nous et ceux qui vivent dans des cultures différentes, mais que nous acceptions qu’ils aient leur place avec nous sous Ta tente.
Voix 6 : Nous prions pour que nous agissions avec compassion envers les personnes victimes d’abus sexuels.
(Pause pour intercessions personnelles)

Répons
Voix 7 : Nous prions pour que les enfants du monde entier puissent avoir davantage de possibilités pour jouer et étudier. Qu’ils ne souffrent ni de faim ni de violence, qu’ils ne soient pas exposés aux dangers de la drogue.
Voix 8 : Nous prions pour que les jeunes puissent, par leur créativité et leur enthousiasme, ouvrir des chemins vers une société juste et harmonieuse.
Voix 9 : Enfin, nous prions pour que la magnifique création que Tu nous as confiée ne soit plus exploitée ni détruite par la cupidité.
(Prières utilisant les symboles de la tente ou du manteau de Dieu adaptées aux besoins de la communauté locale)

Répons
Animatrice
 : Tu connais nos pensées et nos sentiments les plus profonds, ô notre Dieu. Nous Te demandons : accueille nos prières et exauce-les selon Ta volonté,
nous qui vivons ensemble sous Ta tente, uni(e)s par les fils que Ton amour tisse entre nous.
Au nom de Jésus Christ, notre Seigneur et Sauveur. Amen
Prions ensemble comme le Christ nous l’a appris :
Tous : Notre Père…

Bénédiction et envoi : (demander à l’assemblée de se donner la main)
A Celui qui peut, par sa puissance qui agit en nous, faire au delà, infiniment au delà de ce que nous pouvons demander ou imaginer, à Lui la gloire dans l’Eglise et en Jésus Christ pour toutes les générations aux siècles des siècles. Amen (Ephésiens 3,20-21 - TOB)
Chant